& Ma 1ère visite &

Que dire de cette matinée du 25 décembre 2013?

J’ai dû demander à Mr Mousse de m’apporter quelques affaires de toilette et de rechange parce que quand j’ai débarqué la veille, je ne m’attendais pas à rester pour la nuit. Me voilà donc à me doucher au Tahiti douche qui sent franchement trop fort et pas bon et qui a du mal à se rincer (oui ça m’a marqué!). Comment ce gel douche a-t-il atterri dans ma trousse de toilette? C’est un mystère non élucidé à ce jour (je crois que c’est mon père qui utilise ça!). Il avait juste oublié de prendre une serviette de toilette, j’ai donc dû en réclamer une à une infirmière qui a finalement consenti à m’en apporter une toute petite.

Bon ça n’a pas grand intérêt, mais c’est l’une des rares choses dont je me souvienne avant de rejoindre Mini Mousse. Je crois qu’elle occupait toutes mes pensées!

Je me souviens aussi d’avoir demandé à Mr Mousse quand il est venu me voir le matin si « le diagnostic vital de Mini Mouse était engagé ». Je n’osais pas dire d’autres mots plus francs genre, est-ce qu’elle va vivre, est-ce qu’elle risque de mourir. Impossible de prononcer ces mots. Alors j’ai utilisé le langage médical entendu dans les séries télé (oui je suis une grande fan de séries télé) pour mettre un peu de distance avec cette idée. Sa réponse a été que pour l’instant elle allait bien, mais qu’on ne pouvait pas savoir comment ça allait évoluer et que oui un couac pouvait arriver, plus ou moins grave. On va devoir vivre avec ce risque pendant quelques semaines.

Il me montre aussi des photos prises le matin même qui me rassurent énormément. Comme tous les nouveaux nés, elle avait besoin d’un peu de temps pour se faire une beauté. Ce matin, elle ressemble bien à un tout petit bébé.

Le repas puis l’infirmière amenant l’autorisation de sortie mettent un temps fou à arriver. Mais je peux enfin aller voir ma puce.

Le trajet entre les 2 hôpitaux me semble interminable. Je suis tellement impatiente. Et j’angoisse un peu aussi, comment vais-je réagir en la voyant, est-ce que je saurai quoi faire, est-ce que je vais réussir à ressentir cet attachement de maman? Beaucoup de questions traversent ma tête.

Une fois arrivée, Mr Mousse m’explique les consignes : sac et manteau dans le vestiaire, blouse sur le dos, lavage de mains jusqu’au coude (je me prends un peu pour le Dr Benton dans Urgences), ne pas parler trop fort,.. C’est assez impressionnant de voir les précautions à prendre. Ca laisse imaginer les pires choses.

On s’annonce en entrant dans le service et on nous emmène à la chambre de Mini Mousse. Une grande chambre avec une couveuse, pas mal d’appareils, un plan de travail avec évier et des placards en dessous.

Je m’avance hésitante et impatiente à la fois vers la couveuse. Celle-ci est recouverte d’un espèce de drap pour protéger Mini Mousse de la lumière.

2014-01-21 Ma jolie couveuse

Mr Mousse soulève le drap, et là dès que je la vois, tous les doutes s’envolent. En quelques secondes, je sens tout l’amour que j’ai à donner à ce petit être.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s